Une histoire de l'exposition d'ormstown

Une adaptation de mémoire de Carlyle Dickson

Au cours de l’année 1909, un groupe d’agriculteurs locaux ont décidé que l’Exposition printanière du district devrait avoir lieu annuellement et que ça devrait avoir lieu à Ormstown.

Malgré le fait que certaines expositions avaient lieu dans la région: Durham/Ormstown en 1864, c’est à la salle McNaughton et le champ de Monsieur Sadler en 1897.

Plusieurs expositions avaient lieu en septembre réparti un peu partout dans la région et en octobre et novembre, des compétitions de labour avaient lieu également le long de Fertile Creek, de la Rivière aux Anglais, de la rivière Châteauguay, Elgin pour ne nommer que ceux-là.

Toutefois, ce n’était qu’en 1910 que la première édition de l’Exposition d’Ormstown a vu le jour, plus spécifiquement les 18 & 19 mai 1910, le tout organisé par un groupe non officiel d’agriculteurs, ce, jusqu’à l’incorporation LBA du District de Beauharnois. Ces gens ont utilisé leur propre argent afin de permettre la tenue de compétitions.

Expo Ormstown Grounds

C’est dans la nouvelle patinoire que la première édition de l’Exposition d’Ormstown a eu lieu. Les vaches, les brebis et les porcs étaient abrités là où est situé le Club de Curling actuel. Les chevaux étaient abrités dans différentes granges situées dans le village. La majeure partie des résidents possédaient une grange pour abriter les chevaux et afin de permettre la tenue des compétitions ces propriétaires offraient gracieusement des espaces.

Le 20 octobre 1910, la LBA du District de Beauharnois recevait ses Lettres patentes, en vertu de la Loi provinciale des Compagnies. Le premier Président à siéger fut monsieur Duncan McEachran, monsieur Robert Ness occupait le poste de Vice-président et Neil Sangster était le secrétaire. Dr. McEachran, Robert Ness, Neil Sangster, L.A. Cunningham et James McCormick fut les 5 premiers Directeurs. Les Directeurs originaux ont tous signé l’ordre du jour préliminaire de la première réunion, mais à cause d’un malentendu par rapport la Chartre, ces 5 personnes sont devenues au niveau légal, les premiers Directeurs.

LBABD a décidé de mettre en vente des actions au coût de 10.00$ chacune. La vente au comptant n’était pas nécessaire, ce qui fut exigé c’était la somme de 1.00$ comptant était exigée au moment de la signature, lorsque possible tandis que les prochains versements seront versés à une date ultérieure. On se doit d’expliquer que la communauté en générale a été consultée et tous et chacun souhaitait maintenir cette activité. On se doit de spécifier que non seulement les agriculteurs, les marchands ainsi que la population en générale était du même avis. La vente de ces actions a été offerte à toute la communauté en générale et les propriétaires. Le but premier de cette activité était de rencontrer nos voisins et/ou collègues et de dret ainsi que des chevaux pour la livraison de pain et de lait. Il est important de démontrer qu’après évaluation, la somme de 1,000.00 $ est jugée comme raisonnable aujourd’hui, mais si on recule de 100 ans, il s’agissait d’une énorme somme.

En 1911, l’Exposition a eu lieu dans la patinoire ainsi que les compétitions des chevaux toutefois les brebis et les porcs ont été abrités dans des chapiteaux installés près de la patinoire dans un secteur qui s’est vu grandir et développer très rapidement, le développement a nécessité que l’on nomme les voix Argyle Avenue, la Rue McBain, ainsi que l’avenue Broadway et la rue Lambton.

À l’hiver 1912, l'Association a fait l'acquisition d'une ferme adjacente au village, laquelle fut utilisée sur la largeur et longueur en entier partant de la rivière Châteauguay jusqu'au Ruisseau Martin, soit approximativement 28 acres. Ce n'est pas peu dire, car pour l'exposition de 1912, des espaces pour abriter les animaux étaient déjà prêts. De plus, la structure d'acier pour l'aréna était déjà montée ainsi que des estrades construites tout autour pour accommoder les spectateurs. On se doit de mentionner également que l'éclairage était disponible, les fils reliant les lumières au panneau électrique couraient le long des structures d'acier.

La direction avait également engagé des joueurs cornemuses pour la durée de l'Exposition et ce fut une France succès, car la somme de 1,200.00$ avait été amassée.

Après l’édition de 1912, victime d’un grand vent, la structure d’acier a été largement endommagée nécessitant la reconstruction.

Au grand bonheur de tous, l’aréna actuel était prêt à être utilisé pour l’édition de 1913. Encore une fois, on se doit de reconnaître la détermination, le dévouement et la persévérance des pionniers, car en un peu moins d’un an, ils ont réussi à accomplir ‘presque’ l’impossible, mais ils ont su relever le défi et les activités ont eu lieu à l’intérieur comme à l’extérieur.

Un autre aspect qu’on se doit de reconnaître c’est que la photo de deux pionniers fondateurs soit, Dr Duncan McEachran, C.V.S. et le défunt Monsieur R.R. Ness, M.L.C.M.B.E. Ces deux personnes sont immortalisées, car leur photo apparaît au Musée de l’Agriculture, à Toronto.

D’autres bâtiments ont été érigés au fur et à mesure que les fonds étaient disponibles, soit des granges, la salle à manger, et en terminant l’estrade donnant une vue directe sur la piste de course, laquelle accueillait des compétiteurs des 4 coins du pays et même nos voisins du Sud.

C’est aux alentours de 1920, ce, pour les prochaines années, que la LBA a tenu d’autres événements tels; des activités sportives en juillet. De plus, pendant ces années, des encan de bœufs et chevaux avaient lieu chaque printemps. D’autres activités telles, une exposition de veilles automobiles, une exposition de pommes et une exposition de chevaux ont également eu lieu.

En 1929, la LBA, les dirigeants de l’Exposition Ormstown ont décidé de tenir les activités durant la deuxième semaine de juin, ce, après avoir tenté l’expérience au mois de mai ainsi que la première semaine du mois de juin.

Après la Deuxieme Guerre mondiale, les journées ont été changées, il fut convenu que le tout se déroulerait du mercredi au dimanche.
L’immeuble industriel fut construit à l’automne en 1930 et l’hiver 1931. Sa superficie de 6,000 pieds carrés comptait 26 espaces pouvant servir de kiosque pour les exposants, des salles de bain, l’accueil tous sont situés au rez-de-chaussée, des espaces pour y exposer des confections domestiques sont situés à l’étage.

Au fil du temps, des espaces supplémentaires étaient nécessaires donc les directeurs ont acheté neuf lots situés dans le village d’Ormstown, tous adjacents au terrain d’exposition. Ces terrains-là logent actuellement les vaches, les brebis et les porcs et les granges anciennement occupées par ces animaux abritent des chevaux maintenant.

En 1946, le site est redevenu occupé et six acres et demi ont été achetés du côté est du terrain. En 1947, la piste de course ainsi que la grande estrade ont été déplacées de 192 pieds, ce qui laissa une bonne distance entre l’aréna et la piste de course permettant ainsi d’accueillir la section carnaval et certaines expositions extérieures. À cette époque, l’Exposition d’Ormstown couvrait 35 acres.

En 1955, les courses de chevaux ont été éliminées, car à ce moment-là, l’Exposition affichait un déficit, les directeurs ont eux-mêmes contracté des emprunts personnels et ce n’est qu’en 1961 qu’ils ont réussi à éliminer la dette et depuis, l’équilibre budgétaire a toujours été maintenu.

En terminant, il faut souligner que le support de programmes gouvernementaux, les diverses activités de collecte de fonds, le développement d’infrastructures, ont été et seront toujours des éléments nécessaires, toutefois sans le support financier de nos visiteurs quotidiennement, année après année notre mission ne serait pas possible.

Souvent on nous demande pourquoi l’Exposition a lieu au mois de juin au lieu des mois d’août ou septembre et lorsqu’on recule dans les archives, on y retrouve ceci, le printemps est un temps propice à l’accouplement et certains éleveurs de chevaux étaient justement propriétaires d’étalons. De plus, c’était plus facile d’amener les vaches qui sortaient directement de l’étable que de tenter de les rapatrier des champs. Voici les raisons pour lesquelles l’Exposition d’Ormstown a lieu chaque printemps.

Il y a eu beaucoup de changement depuis la tenue de la première Exposition, toutefois, le changement majeur est celui relié au transport d’animaux pour les préparer pour les compétitions. Au début du siècle, il n’était pas rare de voir les troupeaux de vaches circuler la nuit dans différents pâturages pour arriver au petit matin directement sur le terrain d’Exposition. D’autres arrivaient par train d’aussi loin que L’Ile-de-Prince Édouard, cette mesure est devenue tellement populaire que les dirigeants du chemin de fer ont décidé de prioriser le transport aller-retour. Étant donné qu’il n’était possible d’accommoder tous les troupeaux.

Depuis la mise en service des routes, il est clair que les animaux n’arrivent plus à pied à travers les champs. Maintenant, les compétiteurs viennent de partout, certains parcourent entre 500 et 600 miles ce qui peut prendre jusqu’à 15 heures sur la route.

Même certaines classes ont été mises en place et par la suite annulées entre autres: la tonte de brebis.

En 1915, l’emphase était mise sur les classes de chevaux de travail. Malheureusement, les compétitions de chevaux sauteurs et celles que l’on décrit de nos jours comme étant des classes de performance à cheval avec une selle ont été diminuées. Nous avons également ajouté de nouvelles races.

Le divertissement vient de partout en Amérique du Nord, mais il est toujours un élément essentiel de l’enthousiasme de l’expo. Les Majorettes ont joué, il y a eu des compétitions de danses carrées, entre autres événements merveilleux.

Dans les dernières années, la superficie du parc des expositions a été élargie et améliorée, comprenant l’addition de huit hectares ce qui fournit une place plus grande pour des expositions commerciales tandis que le nombre de places augmenté et des conditions améliorées afin d’accueillir de bétail et des volailles. Les exigences augmentées du bétail continuent toujours.

Mai 2005, L’Association des éleveurs de bétail (The Livestock Breeders Association) est devenue son propre organisme et l'Expo Ormstown, une organisation à but non lucratif a été créée. Cela a été fait pour les avantages de subventions non lucratives, tandis que le diviser des rôles de chaque part dans une manière claire et concise. The Livestock Breeders Association est encore le propriétaire des terres et des propriétés sur le parc des expositions, et l'Expo Ormstown gère l'expo.

Les exposants des chevaux qui viennent de la région montréalaise sont les partisans de notre Exposition depuis l’amorce, mais cela a été diversifié d’y inclure des exposants de Sherbrooke, d’Ottawa, de Toronto, de Thetford Mines et des plusieurs villes entre ces villes mentionnées tandis que des États-Unis. Dans les premières années de notre Exposition, 125 chevaux a été un bon nombre des entrées, or, ce nombre a augmenté de sorte qu’au moment de l’Exposition 1964 a été arrivé, 340 chevaux étaient entrés.

Autrefois, l’Exposition d’Ormstown a fait partie des meilleurs spectacles de chevaux au Canada. De nombreuses reprises, le gagnant d’une classe à Ormstown avait gagné la même classe à The Royal Winter Fair à Toronto en novembre. Au cours des dernières années, un exposant avait gagné à Calgary Stampede.

Chaque année certaines améliorations sont faites aux terres et aux bâtiments pour un meilleur confort pour nos visités qui nous considèrent toujours premièrement.

Pendant l’Exposition 1969, le plus grand public jamais enregistré a assisté à une de nos séances, tant et si bien que les voitures arrivassent plus vite aux terres qu’elles passaient sous les portes d’entrée.
C’est vrai, l’Exposition Ormstown a changé avec le temps et a avancé avec les années, mais on croit fermement encore qu’on répond et franchit le défi qui a été posé par les fondateurs en 1910.

i du quartier de Beauharnois inc., avec 447 actionnaires détenant 3,814 actions de stock de capital à la valeur de 10$ de chacune, gère et est le propriétaire de l’Exposition Ormstown.

-Une adaptation de mémoire de Carlyle Dickson et « The Show--The Fair--The Exhibition» écrit par Evelyn Lamb dans l’édition de 1979 Chateauguay Valley Historical Society Journal.

Présidents anciens

  • Dr. D. McEachern: 1910
  • Neil Sangster: 1911
  • R.R. Ness: 1925
  • Gilbert MacMillan: 1945
  • Donald E. Black: 1949
  • Douglas Ness: 1955
  • A.A.McCormick: 1959
  • John K. Dickson: 1964
  • John R. Whitehead: 1968
  • B.L.McGerrigle: 1972
  • Huntley Greig: 1980
  • Erskine McClintock: 1983
  • Robert B. Ness: 1985
  • Donald McCormick: 1989
  • Robert B. Ness: 1997
  • Gordon Furey: 1999
  • Larry Ness: 2002
  • John Agnew: 2004
  • Loraine Lamb Lalonde: 2005
  • George Barrington: 2015
  • Stephanie Maynard: 2017

Secrétaires anciens

  • Dr. Archibald McCormick: 1910
  • J.G.Bryson: 1911
  • W.G. McGerrigle: 1914
  • Carlyle Dickson: 1947
  • Harold McCaig: 1971
  • Brodie Blair: 1990
  • Dawn Elliott: 1993
  • Kyla Stacey: 2005
  • Christina Franc: 2015